COMMENT MA MEILLEURE AMIE EST-ELLE DEVENUE MA RIVALE?

On a tous des amis. Mais parmi nos amis, il y a ceux avec lesquels nous sommes les plus proches, ceux qui partage nos secrets, nos peines, nos rêves.  Meilleurs amis, Amis intimes,  juju etc… occupent une place de choix dans notre vie. Mais comme on le dit souvent, ce sont ceux  qui sont le plus proches de nous, qui sont susceptibles de nous faire du mal.  C’est le cas de cette jeune dame qui nous conte son histoire.

L’HISTOIRE 

«  Elle s’était mon amie, que dis-je ma sœur d’une autre mère. Nous étions inséparables du lycée, à l’université, jusqu’à l’âge adulte nous avons partagé nos déboires, nos rêves. Toujours  prêtes à se soutenir l’une et l’autre que se soit sur le plan financier, moral et social, elle était ma source de motivation et ma consolation dans mes moments de peine.

J’avais 21 ans lorsque je fis la rencontre de mon homme. Entre lui et moi, c’était le parfait amour. Quatre ans plus tard, il me demanda en mariage. Dans les mois qui suivirent, le mariage coutumier fut organisé, puis le mariage civil. Nous avons opté  pour une cérémonie soft avec des amis proches. Un mariage simple, beau et rempli d’agréables souvenirs.

Quant à mon amie, elle peinait à trouver sa moitié. Déception, abus,  promesses non tenues étaient les seuls fruits de ses relations amoureuses. Ma prière pour elle, était qu’elle trouve, comme moi l’âme sœur. 

Deux années passaient. Et je mis au monde une adorable petite fille. Elle était le portrait craché de son père. Mon bébé grandissait .Cependant au lieu que les choses s’améliore,  ma situation amoureuse se dégradait. Mon homme n’était plus celui que j’avais connu. Il était distant et rentrait de plus en plus tard. Ce qui m’inquiétait le plus, c’est qu’il ne touchait plus. Nos moments d’intimité devenaient  de plus en plus rares. Une année s’acheva et me laissait l’amer goût d’un mariage désastreux.

Mon amie, oui elle, elle était à mes côtés et me soutenait. « Les hommes sont trop mauvais. Ne t’occupe pas lui-même. Penses à ta fille. C’est tout. S’il ne veut plus de toi qu’il te dise. Enfant et puis quoi? Tu es encore belle. Si tu divorces, tu trouveras quelqu’un d’autre pour t’épouser » Me disait-elle. 

À vrai dire, moi même j’en avais marre. Son manque de respect, son indifférence à mon égard étaient des fardeaux trop lourds à porter pour moi. Parfois, je m’éclipsais quelques jours chez mes parents. Mais l’amour que je lui portais et surtout le désir de donner un cocon familial à ma fille me poussaient à revenir. 

Au lycée, mon ami avait un admirateur. Après l’obtention du Baccalauréat, il était aller poursuivre ses études aux États-Unis.

Elle m’avait raconté que par le biais des réseaux sociaux, ils s’étaient retrouvés. Et ils avaient même entamés une relation à distance. J’étais folle de joie pour elle. Le fiancé de mon amie fit un court séjour, histoire de passer du temps avec sa bien-aimée. Quelques mois après son séjour, mon amie m’annonçait qu’elle attendait un enfant.  Cependant, j’étais loin d’imaginer que son benguiste n’était pas l’auteur de cette grossesse.

Neuf mois plus tard, elle donna naissance à un garçon. Malgré la situation difficile que je vivais avec mon homme, je me réjouissais pour elle. 

En pays Akan, lorsqu’on donne naissance à un enfant, il est de coutume de procéder à  une cérémonie appelée sortie de bébé. Mon amie  m’avait dit que vu que le père de son fils était à l’étranger, elle fera une cérémonie sobre. Moi comme une  idiote, je donnais du crédit à tout ce qu’elle me disait. Mais c’est avec cette dernière que j’appelais meilleure amie que je compris le sens de ce verset biblique qui dit: » Malheur à celui qui se confie à l’homme ».

Le plus souvent, les expériences nous éduquent mieux que les conseils. 

C’était un vendredi, comme déjà quelques années, je savais que je  passerai le weekend seule. Mon homme rentra, fit rapidement ses bagages et me dit:  » je pars en voyage pour des affaires ».  Je souffrais de cette situation mais que pouvais-je faire? 

Le dimanche après-midi, je décidais de faire un tour sur mon compte Facebook. Dans le fil d’actualité, il  apparut des photos dans lesquelles ma meilleure amie était identifiée. C’était la  cérémonie de sortie de son fils. Une des photos attira mon attention, il avait un homme qui ressemblait étrangement à mon mari, il était près de mon amie et tenait le bébé. Je lisais les commentaires.  J’en fus abasourdie. En fait le père de son fils était mon mari. Comment  a t-elle pu me faire ça? Comment est-elle devenue ma rivale?

MON POINT DE VUE 

 

Triste histoire n’est-ce pas ?

À travers cette histoire, c’est l’occasion d’attirer l’attention de bon nombre de femmes. Faîtes attention à qui vous confiez vos secrets. Apprenez à  ne pas exposer vos problèmes de foyer à vos amies. Car ce sont les personnes les plus proches de nous qui sont les plus susceptibles de nous faire du mal.

Hormis le problème de confiance, il ressort également de cette histoire le problème de la situation de la femme mariée au regard de l’enfant adultérin.

 

Dans ce cas de figure que dit la loi?

Retrouvez la réponse à cette question dans la rubrique NOS DROITS ET DEVOIRS.

Cliquez ici pour lire l’article DÉCLARATION DE NAISSANCE DE L’ENFANT ADULTÉRIN ET PRÉROGATIVES DE LA FEMME MARIÉE

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *