ENLÈVEMENT D’ENFANTS, PROBLÈME DE NOUNOU: LA FEMME IVOIRIENNE FACE AU DÉFI DE L’ AUTONOMISATION

Je suis maman. Et comme la plupart des mamans ivoiriennes, je rencontre aussi le « fameux problème de nounou« .
Des nounous, j’en ai de toutes sortes. En passant par celle qui abandonne les enfants en votre  absence, celle qui  a osé me dire qu’elle n’aime pas les enfants, celle qui vous pique des affaires avant de partir.

À cause des problèmes de nounous, j’ai raté certaines opportunités. J’ai dû parfois annuler des rendez-vous malgré moi à la dernière minute. Sans compter le nombre de fois que je suis arrivée en retard à des rencontres parce que la nounou faisait des siennes.
Parfois, j’ai dû même me rendre au service  avec mes filles.

Tellement exténuée, il m’arrive de penser à mettre un terme à ma vie professionnelle et me consacrer uniquement à l’éducation de mes filles. Mais est-ce vraiment la solution?

Comme on le sait, en Afrique, l’éducation des enfants incombe à la femme. C’est donc à elle de s’arranger pour la garde des enfants. Ce qui est déplorable.

Cependant tout le monde parle d’autonomisatisation de la femme. On crie partout qu’on veut que les femmes soient autonomes.
Comment une mère qui ne trouve personne pour garder ses enfants  peut-elle se consacrer à la recherche d’un emploi ou envisager créer une activité génératrice de revenus?

Quand on entend qu’il a eu enlèvement, meutre ou empoisonnement d’enfant et toutes ces choses qui font froid dans le dos, comment une mère peut-elle  travailler tranquillement toute une journée loin de ses enfants?

Comment se passer de nounou, quand on a des enfants en bas et que les deux parents travaillent?
Comment se passer de nounou quand, le travail nous contraint à quitter la maison à 06h30 et à n’y revenir qu’à 19h?

Mon souhait est que nos autorités mettent en place  des garderies municipales dans chaque commune. Quant aux entreprises, elles doivent créer des crèches.

QUELS SONT LES AVANTAGES À AVOIR DES GARDERIES MUNICIPALES?

1-CRÉATION D’EMPLOIS 

Cela permettra de créer des emplois. Les personnes recrutées, devront être des personnes de bonne moralité. Une enquête de moralité devra être faite avant toute embauche. Quand on sait le taux de chômage dans notre pays, c’est quelques emplois créés seront de véritables bouffées d’oxygène.

2- RÉDUCTION DU NOMBRE D’ENLÈVEMENTS D’ENFANTS 

Le plus souvent, les nounous sont auteures ou complices des enlèvements. En mettant en place des garderies municipales, on se passerait de leurs services. Les enfants seront confiés à des personnes sérieuses et professionnelles.

En sus, chaque parent devra venir lui même récupérer son enfant à la descente du boulot. Ce qui réduira le nombre d’enlèvements d’enfants par les nounous.

3- ACCROISSEMENT DES REVENUS DE LA COMMUNE

Cela permettra de renflouer les caisses de nos communes.
En général, les nounous sont payés entre 25.000 frs et 40.000 Frs. Supposons que la garderie revienne à 25.000 francs par enfant et par mois, et que la garderie à une capacité d’accueil de 100 enfants. Chaque garderie se retrouvera avec 2.500000 par mois. Même si on évalue les charges à 2 .000.000, la garderie engendra près de 500.000 francs de bénéfice par moi. Ce qui n’est pas rien.

4- FAVORISER L’AUTONOMISATION DE LA FEMME 

Le fait de savoir son enfant en sécurité, donne de l’assurance et la quiétude. Les mamans pourront vaquer librement à leurs occupations. Et assurer leur autonomie financière.

De toute évidence, les autorités gagneraient à créer des garderies municipales.

Hormis les garderies municipales, il est aussi nécessaire que les entreprises créent en leur sein des crèches. Cela permettra aux mères de prendre soin de leurs enfants tout en travaillant.

En ce qui concerne les enfants en âge d’aller à l’école, il serait préférable que  toutes les écoles(publics et privés) aient des cantines. De sorte à limiter les aller et venues entre la maison et l’école.

Pour conclure, je dirai que  l’autonomisation de la femme, face à toutes ces difficultés demeure un véritable défi. Cependant rien ne doit  nous freiner dans notre quête. Car comme j’aime à le dire: « l’autonomisatisation de la femme est la clé de son épanouissement ».

Force et courage  à toutes les femmes!

Vous aimerez aussi

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *