JOURNÉE DE DÉPISTAGE DU CANCER DU SEIN ET DU COL DE L’UTÉRUS

La prévention étant primordial, c’est à juste titre que la journée a débuté par une conférence donnée par Docteur ANOH, gynécologue obstétricien au service cancérologie du centre hospitalier de Treichville et Docteur AMETCHIER, médecin généraliste en fonction au Ministère de la femme et de l’enfant. Cette conférence a porté sur les causes du cancer et la prise en charge des personnes atteintes. Sur les causes du cancer du sein, Docteur ANOH a relevé que les facteurs sont divers. L’accent a été mis sur l’auto palpation des sein. Mais relativement au cancer du col de l’utérus, Docteur ANOH a mentionné que la prévention est à deux volets. Il y a dans un premier temps, la prévention primaire qui consiste à se faire vacciner et à éviter les comportements à risque comme les rapports sexuels non protégés et la toilette intime.

        DOCTEUR ANOH

En effet, le GARDASIL est un vaccin qui protège contre le papillonne humain, virus responsable dans 70% des cas du cancer du col de l’utérus. Mais ce vaccin n’est administré qu’aux filles vierges(à partir de 9 ans). De ce fait le dépistage s’impose à toutes les femmes actives sexuellement. La toilette intime est à éviter car cela pourrait engendrer des infections. Il est donc conseiller de nettoyer la vulve (le dessus) et pas l’intérieur. La toilette intime ave les produits pharmaceutiques est recommandée en cas d’infection.  De même pour les petites filles la toilette intime est proscrite. Chez la petite fille, les risques d’infection sont plus élevés car la personne qui fait la toilette intime de la petite peut lui transmettre des germes.

Dans un second temps, il y a la prévention secondaire qui consiste au dépistage précoce. Le cancer dépisté précocement se guérit. Mais en général, les malades sont dépister tardivement d’où le grand nombre de décès liés au cancer du col de l’utérus dans notre pays. Il va s’en dire qu’un changement de mentalité et d’habitude s’impose à la gent féminin. Chères dames, le dépistage peut vous sauver. Au moins une fois par an, il est important de se rendre chez un gynécologue.

CANCER DU COL DE L’UTÉRUS PHASE TERMINALE

Docteur ANOH a  également mentionné que la plupart des femmes qui ont des problèmes de fertilité développaient des lésions précancéreuses. Le dépistage doit rentrer dans les habitudes de toutes les femmes.

La conférence s’est terminée par une libre tribune animée par Docteur AMETCHIER et Madame AKA BLANDINE.

Madame AKA BLANDINE

Docteur AMETCHIER a profité  de cette tribune pour sensibiliser les jeunes filles à adopter de bonnes attitudes. Elle a également mit l’accent sur  le fait qu’elles doivent accorder une priorité à leurs études.

 DOCTEUR AMETCHIER

Cette journée de dépistage a connu une grande affluence. Les femmes de Cocody  regroupées au sein de la Fédération des associations des femmes de Cocody (FAFC) ont battu le record. Et cela grâce au grand dévouement de leur présidente Madame AKOUÉ qui a su mobilisé ses sœurs pour cette noble cause. Notons aussi la présence de la reine-mère de la région du sud-comoé qui est venu se faire dépister à l’instar de toutes les autres femmes. Car il est important de le garder à l’esprit, face au cancer toutes les femmes sont égales.

PRÉSIDENTE DE LA FAFC

Une fois de plus, Madame TANOH FLORENCE responsable de la cellule genre de l’enseignement technique et professionnel a démontré son dévouement à faire du bien-être de la femme sa priorité.

Madame TANOH FLORENCE

Car disait-elle, et je cite: « cette cause est noble, ma plus grande joie, c’est de voir des vies sauvées grâce au dépistage« .

 

LEADER DE DEMAIN C’EST TOI!

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *