CHICHA OU VOL ABIDJAN-RABAT

Rabat capitale du Maroc, voici une ville que je rêve de visiter. Pour s’y rendre, il faut prendre l’avion. Mais depuis un moment les jeunes swag d’Abidjan s’envolent pour Rabat sans passer par l’aéroport FELIX HOUPHOUET BOIGNY. Moi, J’adore être swag*. Quand je passe dans les rues de la capitale, j’aime bien entendre: » la fille est swag oh, la fille est jolie hein! »

Dans la swag attitude, on tient compte de  l’élégance, du teint mais également des lieux  que vous fréquentez. Voici un lieu qui fait fureur à Baby depuis un moment, c’est les chichas shops. Les chichas shop sont fréquentés par  les jeunes branchés de  la capitale. La chicha est une grande pipe à eau utilisée principalement au Moyen-Orient et en Asie.

Fumer le narguilé ou chicha est tellement tendance que la plupart des restaurants, chawarmas*, et  glaciers, on inclut dans leur prestation fumer la chicha. Selon le luxe de l’endroit, le coût varie entre deux milles cinq (2500) francs CFA et dix milles (10.000) francs CFA. Moyennant cette somme, vous pouvez fumer la chicha pendant une(1) heure. C ‘est tellement anodin de voir des jeunes fumer la chicha dans les lieux publics. Pourtant il  me semble qu’une loi a été votée en vue d’interdire de fumer le tabac dans les lieux publics. Ou bien le narguilé ou si vous voulez la chicha c’est pas du tabac? Contrairement aux idées reçues sur la chicha, il est composé à vingt-cinq pour cent (25% ) de tabac associé à un mélange de la mélasse ( sucre raffiné extrait de la betterave)  et d’arôme de fruits.

Ce qui choc dans cette tendance, c’est que ceux qui fréquentent  les chichas shop ont moins de dix-huit(18) ans. Ce sont des adolescents pour la plupart. Ce qui devait être un lieu de distraction pour adultes est dans notre pays, le lieu de retrouvailles pour adolescents. Et cela n’intrigue personne. Toute choquée, j’ai demandé  à une jeune fille  de seize(16) ans, si elle savait les risques auxquelles elle s’exposait en fumant le narguilé. Elle m’a répondu ceci :  « ça ne fait rien oh! ça le goût de la pomme. C’est tout. Pour pousser ma curiosité encore plus loin, je me suis approchée d’un addict de la chicha qui m’a avoué ceci: « Comme j’aimais bien fumer la chicha, j’ai acheté ma propre chicha. Chaque soir,  j’en fumais  avant de me coucher.  Au bout d’un certain temps, j’ai commencé à ressentir un poids sur ma poitrine ainsi que des difficultés à respirer. Je me suis débarrasser de ça  car j’ai compris que la chicha me tuait à petit feu ».

En effet,  la sensation parfumée et agréable ainsi que le goût acidulé de la chicha sont trompeurs. La quantité de produits inhalés à des effets nocifs sur la santé. Cinquante(50)  bouffées de chicha inhalées sur une (1)  heure, correspond à deux(2) paquets de cigarettes (soit quarante(40) cigarettes) . Le monoxyde de carbone est sept fois plus présent dans la fumée du chicha que dans celle de la cigarette. Ainsi celui qui fume le narguilé ou chicha s’expose aux bronchites chroniques, aux problèmes cardiovasculaires et bien sûr aux cancers. Tout ceci sans oublier le risque de contagion microbienne comme la tuberculose, dans la mesure où les fumeurs de chicha utilisent le même embout.

Les ivoiriens aiment bien suivre la tendance même si elle doit les tuer; ils s’en fichent pas mal du moment où on les trouvent swag ou chocos*. Comme on le dit à Baby Atalakou* peut nous tuer!

Chers amis, vous voici informés sur les effets de la chicha sur la santé. Si pour être swag ,vous devez mettre votre vie en danger à vous de voir.

A la réflexion, je me demande si nous sommes dans un Etat de droit. On vote des lois, qui dans la pratique ne sont pas respectées et qui ne font l’objet d’aucune répression. Lorsque vous vous trouvez dans un espace public et malgré que le logo non fumeur est apposé, si une personne se met à fumer, personne ne peut se plaindre. De toute les façons, comme on le dit en Côte d’Ivoire, même si on se plaint ça ne va pas aller quelque part. On est donc obligé de subir et de s’exposer malgré notre bonne foi aux maladies liées aux tabagisme. Aujourd’hui en plus de la cigarette , il faut compter sur la chicha pour nous intoxiquer.

Une chose est sûre, vue l’engouement des jeunes à fumer la chicha, d’ici cinq (5) à dix (10) ans, le service cancérologique du Centre Hospitalier de Treichville sera plein à craquer. Quant on sait  tout le mal qu’on les autorités à équiper les hôpitaux de notre pays, ça va faire pité. Suivez mon regard.

A tous les fumeurs de chicha, de grâce n’accusez  pas les sorciers au moment où vous serez entrain de récolter les conséquences de la swag attitude. Dès à présent, prenez vos résolutions afin de préserver votre santé.

QUE LA PAIX SOIT VOTRE PARTAGE!

 

LEXIQUE

swag: branché, en vogue, tendance

chawarma: met libanais par extrapolation restaurant où l’on déguste des spécialités libanaises

choco: synonyme de swag

Atalakou: sortes d’éloges faites habituellement par les Disc jockers(DJ) ivoiriens

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *