DEUX FEMMES POUR UN HOMME

Je suis une femme. Et comme toutes les femmes du monde, je n’aime pas partager mon homme. Je me méfie de tout ce qui a des rondeurs. Quand  je suis avec mon homme, et que je m’aperçois  qu’il observe une autre femme, je le  ramène à l’ordre immédiatement.

Au quartier, il y a toutes sortes de femmes. Dans l’après -midi, l’on rencontre  la minette,  elle a généralement entre seize(16) et vingt (20 )ans. Elle pense qu’elle est la plus belle parce que tous les hommes la sifflent à son passage. En réalité, elle est adulée des hommes, juste parce qu’elle est fraîche et chaque homme veut  être le premier à accéder à ses faveurs ou avoir de quoi alimenter ses conversations. Pour bien se faire remarquer elle se déhanche en marchant pour laisser les hommes apprécier ses belles rondeurs. Il y a aussi la « bombe du quartier », celle qui fait rêver tous les hommes. Pour se donner de l’importance, elle prétend ne rien n’avoir à faire avec les « rienneurs« (expression ivoirienne qui signifie pauvres). Ce sont les voitures de luxe qui entrent dans le quartier pour la récupérer. Il y a enfin  le boulevard du quartier ou la porquélet(fille aux mœurs légères), celle par laquelle tous les hommes du quartier passent pour décompresser.

Je me suis toujours méfier de ces femmes, jusqu’au jour où j’ai compris que celle qui pouvait faire des ravages dans mon couple, vivait avec moi en la personne de ma servante.

Les servantes ou encore filles de ménages, on en voit très souvent dans les foyers ivoiriens. Elles s’occupent du ménage et parfois des enfants du couple. Depuis un certain temps les servantes constituent à elles seules un véritable phénomène, un danger pour les familles.Il y a quarte catégories de filles de ménage.

1-Première catégorie: LA SERVANTE EXPERTE

Au recrutement, elle vous sort cette phrase: « tantie je sais tout faire oh« . Mais une fois dans votre maison, vous vous rendez compte qu’elle ne sait même pas cuire un œuf. Pourtant c’est elle qui exige un salaire exorbitant trente(30) milles, quarante(40) milles .

2-Deuxième catégorie: LA SERVANTE TALOUAKLAMAN(la sexy, la miss)

Elle n’a pas  de  vêtements décents. Elle ne porte que des robes moulantes et des mini jupes. Son objectif à elle, c’est de se trouve un homme le plus rapidement possible. Car pour elle, mariage égal fin de la galère. Comme c’est son patron qui est le premier homme qu’elle côtoie, son acharnement se porte sur lui.

3-Troisième catégorie :LA SERVANTE SOS

Quand elle arrive chez vous, plus rien ne va. Soit c’est le début de problèmes financiers, ou de disputes dans le couple, soit ce sont des soucis de santé. Après une séance de prière, vous apprenez qu’elle a été mandatée du village par une confrérie de sorciers  en vue de provoquer la mort de son employeur ou la séparation du couple. Ne passez pas par quatre chemins, débarrassez-vous  d’elle.

4-Quatrième catégorie: LA SERVANTE CONSCIENTE

Elle sait d’où elle vient.Elle a un objectif bien précis, celui de travailler pour sortir de la galère. Elle est battante et respectueuse. Cette dernière catégorie est très rare.Si vous trouvez une qui répond à ces critères, faîtes de votre mieux pour qu’elle soit heureuse de vous avoir pour employeur.

Vue que c’est à ces jeunes dames que l’on confie les enfants, il est nécessaire d’avoir un minimum d’informations sur ces dernières.

Ne faîtes surtout pas confiance aux agences de placement, elles ne se préoccupent que de leur profit. Le plus souvent, les gérants de ces agences recrutent les filles sans avoir des informations sur elles. Par conséquent, vous pouvez tomber soit sur une voleuse, soit sur une jeune fille qui a fuguée. Prenez le temps de faire votre propre petite enquête sur votre servante. Ainsi vous saurez à qui vous avez affaire.

Chères dames, c’est vrai que vous devez travailler pour aider vos hommes mais ne perdez pas de vue votre rôle d’épouse et de mère. Ne laissez pas tout entre les mains de votre servante. Sinon c’est en pleurs que vous serez entrain de la vider de chez vous, si elle ne vous a pas vider avant de chez vous.

Quant à vous les hommes, voici votre alibi pour justifier votre infidélité: «  il n’ y a pas  de garçon fidèle« . On vous sait terribles,  mais s’il vous plaît, faîtes des efforts. Laissez la servante faire ce pour quoi elle a été recrutée. Contentez-vous de votre épouse et prenez soin de vos enfants .

Pour ma part, étant donné que je suis une femme, je n’aime pas partagé mon homme.Je me méfie de toutes les femmes mais encore plus de ma servante.

QUE LA PAIX SOIT VOTRE PARTAGE!

Rita Pascale de l’Immaculée

Vous aimerez aussi

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *