Douze millions

Le Vendredi 06 Janvier 2017, c’est avec la peur au ventre que les ivoiriens se sont réveillés. La panique occasionnée par la crise post-électorale de 2010 étant encore vive, on a cherché tous à savoir ce qui se passait encore dans notre chère Côte d’Ivoire, en priant le TOUT-PUISSANT de nous épargner du pire. Et c’est là que nous avons tous appris l’existence des 8400 soldats qui posaient comme revendications, la revalorisation de leur statut et principalement le paiement des arriérés de leur prime qui s’élèvent à Douze(12) millions de francs CFA  pour chaque mutin. Ces revendications ont fait couler beaucoup d’encre et de salive.

Douze millions ça fait rêver, n’est-pas ? En toute objectivité, j’ai toujours nourri le rêve d’être millionnaire. Une chose est sûre, plusieurs d’entre vous ont le même rêve que moi. Cependant la course effrénée vers la richesse peut nous conduire à la ruine sociale. Partant du constat que la jeunesse ivoirienne est en proie à de nombreux vices du fait de la recherche de la fortune, j’ai décidé de m’arrêter un tant soit peu sur la recherche de l’argent.

Dans ma quête de la prospérité financière, bien de chemins s’offraient à moi. Cependant « la bonne conscience » a toujours guidé mes pas. C’est pourquoi à tous ceux qui rêvent de fortune comme moi, je demanderai de ne pas perdre de vue la morale qui est le moteur de la société(1) et de garder à l’esprit que l’argent ne fait pas nécessairement le bonheur(2).

1-L’ARGENT d’accord mais BONNE CONSCIENCE d’abord!

En tout cas, l’amour de l’argent a pris une grande place dans notre société. Comme le disent les ivoiriens « Si tu n’as rien, tu n’es rien ». Ou encore; « Si tu es riche, à ta mort, on parlera d’obsèques et d’inhumation, mais si tu es pauvre, on dira tout simplement funérailles et enterrement. » Tout ceci pour dire que pour certaines personnes, la valeur d’une personne est fonction de sa richesse.

Par frustration ou dans le but de paraître, beaucoup de jeunes ivoiriens ont recours à certaines pratiques. Pour les jeunes ivoiriennes, elles ont recours aux pratiques mystiques et utilisations des pommades, parfums et autres produits cosmétiques élaborés par des marabouts ou des mystiques en vue d’attirer vers elles des hommes riches. Certaines vont « se faire laver » (c’est l’expression qu’elles utilisent) par des mystiques qui sont dans les pays voisins notamment le Burkina-Faso et le Bénin. A leur retour au pays, elles vont selon les prescriptions du mystique se balader dans les grandes surfaces ou les endroits fréquentés par les hommes huppés. Et comme un poisson, l’un d’eux mordra à l’hameçon. Après s’ensuit le mariage et finit la galère pour elles. Elles utilisent aussi des cure-dents ou des bonbons qui ont pour but de rendre les hommes faciles. C’est-à-dire que tout ce qu’elles demanderont au mec qui osera les aborder, il ne pourra que les satisfaire. En un mot, leurs désirs deviendront des ordres. C’est à la fois effrayant et répugnant, n’est-ce pas? D’autres encore vont se prostituer dans les pays voisins où paraît-il que les ivoiriennes sont très prisées. C’est généralement le cas des  jeunes filles qui disparaissent du quartier pendant un moment et reviennent peu de temps avec une voiture sans qu’elles aient une activité professionnelle. Quant aux jeunes hommes, c’est le ZAMOU. Eh! Affaire de ZAMOU à ABIDJAN. Chers amis, si jamais vous voyez sur votre passage une pièce de monnaie ou un billet de banque, abstenez-vous de le prendre quelle que soit votre galère. Il en va de même pour les bijoux (bague, chaîne et autres). Celui qui récupère l’argent ou les bijoux verra sa vie dégringoler; c’est d’abord une maladie inexplicable suivie de la mort. Le ZAMOU est aussi à l’origine de nombreux enlèvements d’enfants que notre pays a connus étant donné que les parties du corps humain ou le sang humain sont requis  dans les rituels du ZAMOU. Je n’ai pas la prétention de juger qui que ce soit. Mais je me demande à quoi la richesse pourrait bien servir si elle est acquise de la plus sale des manières. Je voudrai vous exhortez à bannir ces pratiques qui  ne feront que vous plonger dans une grande souffrance psychologique. C’est vrai, de l’extérieur vous serez pimpant et chic, vous aurez tout le monde à vos pieds mais quand viendra le moment où vous serez seul face à la glace, serez-vous capable de soutenir votre propre regard? La prospérité financière qui conduit à la ruine sociale est plus dangereuse que la galère. Vaut mieux être pauvre et digne, avoir la conscience tranquille plutôt que d’être riche et être chargé de culpabilité. Venant d’une famille modeste et caressant le rêve de la richesse, je suis passé par des activités comme le commerce qui m’a permis pendant un bon moment de me prendre en charge. Grâce à cette activité, j’ai pu faire des économies, m’acheter les fringues que je voulais ou encore assurer mes soins médicaux. Trouver des moyens de prospérer sans heurter les valeurs de la société. Si le monde va mal c’est parce que la morale est en déclin. Or la morale est à mon humble avis,  le moteur de la société; l’élément central qui permet aux hommes de vivre paisiblement. Imaginez un instant un monde sans moral, ce serait à coup sûr le désordre.

2-L’ARGENT ne  pas fait nécessairement le BONHEUR

Le bonheur, voici une chose que tous les êtres humains ont en commun. Il est tellement commun à tous les hommes que sa définition varie d’une personne à une autre. Pour moi le bonheur est tout simplement une satisfaction totale de la vie et une paix intérieure qui nous anime. L’argent pourrait-il faire le bonheur? L’histoire de JANE PARK, la plus jeune gagnante de la loterie du  Royaume-Uni  répond amplement à cette question. A seulement dix-sept(17), JANE PARK gagnait la somme 1,17 Millions d’euros à la loterie de son pays soit environ 760.500.000 FCFA. Mais quatre années plu-tard, elle décida de porter plainte contre la loterie de son pays car elle estimait que sa fortune avait ruiné sa vie. Certains diront « l’argent que nous on cherche à Baby ici avec torche là, toi tu dis ça ruiné ta vie. Faut me donner tu vas voir ».  La réaction de JANE donne raison à l’adage qui dit  « l’argent ne fait pas le bonheur ». Le bonheur n’est pas lié à la richesse. En effet, le bonheur est une satisfaction totale et un épanouissement  intérieur. Pour arriver à atteindre le bonheur, cherchez d’abord à rendre les autres heureux. La satisfaction personnelle ne suffit pas. Le bonheur est un tout. Je vous donne un exemple, si vous vivez dans le luxe et que vous croquez la vie à pleines dents, il suffira juste qu’on vous annonce le décès d’un proche pour vous plonger dans une tristesse. Cherchez d’abord à vous rendre utile à la société. Cherchez au fond de vous votre talent et mettez-le au profit des autres. Je souhaite en tout cas que vous soyez tous millionnaires, mais gardez à l’esprit que les billets de banque n’assureront pas votre bonheur.

Pour ma part, je continue de rêver à mes futurs millions. Depuis mon enfance, j’ai compté devenir millionnaire en intégrant la fonction publique mais aujourd’hui je crains que l’Etat bloque mes primes. J’ai alors songé à être athlète ou footballeur, comme ça je recevrai de la part de l’Etat une villa et trente millions(30) de francs CFA. Mais si je devrais paralyser tout un pays pour réclamer DOUZE MILLIONS, juste parce que j’ai pris les armes, je crois que j’aurai honte de brandir cet argent aux yeux de la population.

 

Vous aimerez aussi

Un commentaire

  • Franchement c’est bien et très bien dit:  » Si je devrais paralyser tout un pays pour réclamer DOUZE MILLIONS, juste parce que j’ai pris les armes, je crois que j’aurai honte de brandir cet argent aux yeux de la population. »
    on te veut encore plus prétentieuse et pointer davantage les tares de notre société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *