Je veux divorcer

Le Dimanche après- midi, j’entrepris d’écrire sur la problématique de l’infidélité à ABIDJAN; mais je ne puis écrire cet article. Pas que j’avais la page blanche mais juste que j’avais perdu ma motivation face aux touches du clavier.Un peu contrariée, je me suis mise devant mon poste téléviseur pour suivre le journal télévisé de 20 heures sur la chaîne nationale RTI1. Par coïncidence le dossier du journal traitait de la problématique du divorce en Côte d’Ivoire. Force était pour moi de constater que le véritable problème socio familial n’était pas l’infidélité qui est propre à tous les pays et toutes les époques mais plutôt le divorce qui est devenu menu courant en Côte d’Ivoire. Figurez-vous chers amis que pour la seule année de 2016, le Tribunal d’ABIDJAN PLATEAU a prononcé à lui seul plus de 730 divorces. C’est alarmant non ? Certains diront que c’est dû à l’évolution des mœurs et la culture occidentale qui a nettement un impact sur la nôtre. Pour ma part, le divorce est en vogue (si je puis m’exprimer ainsi à ce sujet vu son ampleur) à cause de la trop grande ignorance des africains sur l’amour et le décalage qui s’opère au mariage. La famille était la pierre angulaire de la société j’ai décidé de me tourner aujourd’hui vers tous ceux et celles qui aspirent au mariage afin de les aider à ne pas garder un goût amer du mariage.

Quand j’ai décidé de me marier, tous mes proches me posaient les questions suivantes: es-tu prête à te marier ? as-tu suffisamment réfléchi ? es-tu sûre de ton choix ? Je me revois cinq(5 ) ans en arrière, déterminée et me battant contre vents et marées, affirmant à qui voulait l’entendre que j’étais grande et que je savais ce qui était bon pour moi. Aujourd’hui, quand une personne me parle de son projet de mariage, je lui pose à mon tour, les mêmes questions car quelques années de mariage on suffit à m’ouvrir les yeux sur les réalités du mariage. Depuis lors J’ai compris l’inquiétude de mes proches que je croyais à l’époque contre mon « soi-disant bonheur ». C’est pourquoi je demande à tous les aspirants au mariage d’observer les principes que voici avant de se faire passer la bague au doigt:

1-PRENDRE LE TEMPS DE CONNAÎTRE L’AUTRE

2-ETRE PRÊT A SE MARIER

 

1-PRENDRE LE TEMPS DE CONNAÎTRE L’AUTRE

Un jour, une amie se confie à moi et me dit ceci: »je suis déçue de mon mari ». J’ai souri et je lui ai répondu ceci: »lui également est déçu de toi ». Confuse, elle baissa le regard pensant que son homme m’avait mise dans certaines confidences. Je lui donnais alors les explications qui suivent. En effet quand vous rencontrer une personne, aux premiers contacts ce sont ses qualités qui ressortent. Du coup elle est parfaite à vos yeux. Pourtant vous conviendrez avec moi, chers amis, que nous avons tous des défauts et des qualités et cela tous autant que nous sommes. C’est avec le temps que le vrai moi de chacun ressort. C’est également avec le temps que l’on peut juger ou connaître la réelle personnalité d’autrui. Or très souvent les jeunes aujourd’hui vont vite en besogne. Tu es joli(e), j’aime ton physique, c’est fini voiçi l’homme de ma vie, voiçi la femme de ma vie. En la matière ce sont les jeunes ivoiriennes qui sont des professionnelles. Si tu es un jeune homme célibataire et que tu as un petit appartement à Yopougon ou Cocody; si tu as la malchance de draguer une jeune fille à ABIDJAN qu’elle apprend cela. Elle commence à laisser chez le mec une robe puis une seconde sans que le mec ne s’en rende compte elle est installé chez lui. D’autres plus astucieuses vont plus loin, elles collent un bébé au gars et maintenant elles lui mettent la pression pour qu’il leur passe la bague au doigt. Pour normaliser les choses on se marie et c’est pendant le mariage on découvre la véritable facette de l’autre. Et on est déçu. Je vous donne cet exemple, après le mariage la jeune mariée constate que son homme est égoïste; or qui dit mariage dit vie en communauté donc partage. Ma chérie comment tu vas éviter les disputes liées aux problèmes pécuniaires ? A coup sûr le foyer sera « risqué »(terme typiquement ivoirien pour parler d’un danger ou d’un problème). C’est également le cas du jeune marié qui découvre que sa femme est paresseuse. Dans quel état sera votre cocon familial ? Certaines personnes sont expertes pour dissimuler leurs défauts donc chers amis pour ne pas être surpris; à vos gardes! Prenez donc le temps pour bien connaître votre partenaire. Pour mieux le connaître fréquenter ses proches et particulièrement sa famille. Quand on veut aller loin avec une personne il faut commencer à connaître sa famille. Vous le savez bien en Afrique le mariage est une affaire de famille. Donc pour ceux qui pensent à l’occidental revoyez votre position car quand vient les problèmes dans un foyer on voit toute suite l’importance de non seulement sa famille et de celle de son conjoint ou sa conjointe. En côtoyant les membres de sa famille et ses amis et en fonction des témoignages et des rapports qu’il ou elle entretient avec ses proches vous saurez à qui vous avez affaire.

Si vous connaissez bien votre homme ou votre femme vous pourriez mieux gérer les problèmes auxquels vous serez confronté pendant le mariage.

2-ETRE PRÊT A SE MARIER

Au cours des séances de prières dans nos différentes églises, quand le serviteur de DIEU dit: »Recevez l’onction du mariage »; plus de la moitié de l’église crient de toutes ses forces: »Amen! ». Tout le monde veut se marier mais combien sont prêts à vivre le mariage ? Le mariage pour moi est un sacerdoce, c’est une véritable mission que la société nous confie celle de fonder une famille afin de contribuer non seulement au bien-être de la société mais également à son développement. Aussi ceux qu’ils veulent être dans le cercle fermé des personnes mariées, il est primordial d’être prêt à tous les niveaux: spirituellement, moralement et financièrement.

Sur le plan spirituel, les époux sont confrontés dans leur vie de couple à certains problèmes donc celui ou celle qui n’a pas une bonne assise spirituelle va succomber lorsque viendra les épreuves. Peu importe votre croyance ou votre religion, il convient d’avoir une base spirituelle solide avant de s’engager dans le mariage.

Sur le plan moral, pour tous ceux qui se laissent vite aller au découragement, le mariage sera une véritable torture. Car loin de tout ce que les télénovélas nous présentent le mariage est une autre dimension de la vie, en un mot on rencontre de tout dans la vie à deux: jalousie, hypocrisie, cachotteries, tromperies et j’en passe. De sorte que seuls les plus aguerris peuvent arriver à réaliser cette ultime phrase: »jusqu’à ce que la mort vous sépare ».Donc soyez prêts!

Sur le plan financier, la vie à deux engendre des dépenses d’où l’intérêt de l’indépendance financière des époux. Les besoins d’argent s’amplifient avec la venue des enfants. Ainsi les disputes au sujet de la gestion financière est courant dans tous les couples. Et à ce propos je veux m’adresser à la gent féminine. C’est révolu l’époque où l’on disait ceci: « tu es femme oh! c’est pas grave tu vas te trouver un mari qui va s’occuper de toi ». Aujourd’hui si tu n’as rien, les hommes vont se foutent de toi. Donc soyez prêtes à contribuer aux charges du ménage. Sinon vous allez garder un goût très amer du mariage.

Le mariage n’est pas une course à la fin de laquelle on va remettre une médaille d’or à celui ou celle qui sera le premier ou la première à arriver. Ce n’est pas parce que tous vos amis sont mariés qu’ils sont forcément plus heureux ou plus sérieux que vous. Ne vous mariez pas pour plaire aux autres ou pour que l’on disent du bien de vous, mais faîtes le pas conviction. C’est en cela que vous réussirez votre mariage.

C’est vrai on a tous dansez sur la chanson de l’artiste JOSEY « Diplôme« , mais si la vie pouvait m’accorder une seconde chance j’aurai préféré vivre vingt (20)ans de concubinage dans le grand amour plutôt que dire juste après quelques années de mariage: JE VEUX DIVORCER.

QUE LA PAIX SOIT VOTRE PARTAGE!

Vous aimerez aussi

Un commentaire

  • Merci tata pour tes conseilles, vraiment tu as un don je t encourage a continuer ainsi.
    Je remercie le seigneur de m avoir fait passer sur ton chemin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *